VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners
VTEM Banners

Les ruptures thermiques

Les verres peuvent se casser spontanément, principalement pour des raisons thermiques. Les verres trempés peuvent avoir des in-fondus de nickel, qui sous l’effet de variation de température se dilatent et entrainent la rupture du verre. Au point de rupture, il se forme un « papillon »

Avec les verres ordinaires, les chocs thermiques, sont identifiables par le départ de la fente, qui est toujours perpendiculaire au bord du verre, même si ensuite la fente se divise en épi de seigle, qui pourrait faire penser à une rupture mécanique.

Les chocs thermiques sont principalement dû à la présence d’ombre portées à l’extérieur, par des stores fermés partiellement, des éléments de façades limitant le rayonnement solaire. Les verres à couche sélective, sont plus exposés dans ces cas.

A l’intérieur, toutes choses situées contre le verre ou à faible distance, exemple ; affiche collée sur le verre, store partiellement baissé, rideau sombre, mobilier, bande de peinture, sont à proscrire. Pour éviter de telle casses, il faut installer un verre trempé.

Les façades à l’Est, sont plus exposées, car au soleil levant le verre est froid, mais le rayonnement déjà important.